2007/11/12

Mon nouveau jouet : un torréfacteur à café!

Après avoir savouré du café fraîchement torréfié tout l'été au marché Brickworks, voilà que M. et moi avons décidé de faire le grand saut... on a acheté un torréfacteur! Le modèle de notre torréfacteur semble faire l'unanimité chez les trois marchands qui en vendent à Toronto. Il est simple à utiliser, torréfie juste assez de café pour une ou deux personnes, et le service après vente auprès du fabricant est bon.

Nous avons opté pour le magasin Birds & Beans, qui se trouve dans l'ouest de la ville (c'est un peu loin, mais comme le café vert se conserve plusieurs mois, voire quelques années, on peut faire des provisions). On peut aussi faire livrer notre café si on ne peut pas se rendre au magasin.

Le processus de torréfaction est fort simple, quoique pas mal empirique. Il suffit de verser des grains dans le récipient en verre du torréfacteur, de mettre la minuterie et d'attendre que les grains se torréfient (et c'est là que les choses deviennent empiriques).

Un peu à la manière du maïs qui éclate en chauffant, les grains de café éclatent eux aussi, deux fois plutôt qu'une. Selon la torréfaction désirée, il faut arrêter la machine immédiatement après le premier éclatement, juste avant le deuxième, ou encore pousser la torréfaction encore plus loin. Plus on torréfie, plus le goût du café devient fort (et ce n'est pas nécessairement agréable).

Birds & Beans indiquent dans leur site Web quel est le niveau de torréfaction optimal de leurs grains de café. Pour l'instant, on se pratique avec les grains El Salvador Eco Café, qui bénéficient d'une torréfaction moyenne, c'est-à-dire qu'il faut arrêter la machine juste au moment du deuxième éclatement, soit après un peu moins de six minutes.

Voici la machine à l'oeuvre :



Et le résultat final, à côté des grains de café verts...

6 commentaires:

Miss Lola a dit...

J'aime bien ce billet et ces aromes de café je les sens ici chez-moi à Magog!

papaye a dit...

résultat impressionant!!!

Agnès a dit...

houlala l'odeur ça doit être terrible, moi qui suit addict au café, on partage une petite tasse lol bisous

Dorian a dit...

Je ne veux même pas imaginer les senteurs qu'il doit y avoir dans ta cuisine ! je ne veux pas me faire de mal pour rien... si je parle d'un tel investissement je vais directement au divorce... voir pire ,-)

confituremaison a dit...

Je ne bois pas de cafe, mais je n'en ai pas loupe un grain!

Louise a dit...

Miss Lola, Agnès et Dorian: en fait, l'odeur n'est pas trop alléchante... ça sent les toasts brûlés! (c'est 12 à 24 heures plus tard que ça devient intéressant, quand on moud le café!)

Papaye: Oui, c'est impressionnant... et très agréable d'avoir le contrôle! (oui, je suis un peu maniaque)

Dorian: Je ne voudrais surtout pas être la cause d'un divorce! :)

Confituremaison: Comment fais-tu??? :)