2007/11/03

Pain mystère mi-MAP mi-four

Voici ce qui arrive quand on achète nos produits en vrac et qu'on oublie (ou qu'on omet) d'écrire ce que le petit sac en plastique contient quand on le transvase dans un bocal.

Je ne suis donc pas trop certaine de quelle sorte de farine se trouve dans mon pain. Comme le titre de la recette est Pain complet aux cinq céréales et aux noisettes, je me suis dit que je pouvais mélanger toutes sortes de farines ensemble, jusqu'à concurrence de cinq si je voulais demeurer fidèle à la recette. Eh bien, mes amis, ça a marché! La recette est tirée du livre Pain maison, spécial machine à pain, de Cathy Itak. Ce livre est génial, avec un peu d'ajustements (pour l'eau surtout) les recettes sont délicieuses et je peux utiliser les farines « spéciales » (lire, différentes des farines tout-usage et de blé entier si communes aux livres de recettes de pains en MAP nordaméricains) telles l'épautre, le kamut, le seigle, etc. Je suis à peu près certaine que mon pain contient de ces farines, mais leurs proportions demeureront un mystère...

Je fais généralement mon pain la nuit, pour être réveillée par son odeur ennivrante - toute une motivation à se lever! Aujourd'hui, je l'ai fait cuire au four, après avoir préparé la pâte dans ma MAP. J'ai mesuré les ingrédients tels le sel, l'huile et le sucre un peu au pif, ce qui m'a donné un pain un peu fade, qui manque de sel. Disons qu'en plus d'être de grains entiers, il est faible en sodium! De plus, comme je ne savais pas quelles farines j'utilisais, j'ai aujouté du gluten pour qu'il lève bien (environ 1 c. à table par 250 g de farine). Enfin, comme je n'avais pas de noisettes, j'ai simplement omis cet ingrédient. Je suis certaine que ça aurait été délicieux avec aussi.

Pain complet aux cinq céréales et aux noisettes

280 ml d'eau (un peu plus, ajoutée au pif)
450 g de farine aux cinq céréales
2,5 c. à thé de levain déshydraté (1 c. à thé de levure sèche active)
1,5 c. à thé de sel (je suis certaine d'en avoir moins mis - dommage)
1 c. à soupe d'huile d'olive (de tournesol première pression à froid)
1 c. à thé de miel (de sarrasin)
30 g de noisettes (moi, pas)
1 c. à thé de jus de citron (moi, pas, mais il paraît que ça atténue le goût de la levure)

Cycle pâte. Ajout des noisettes au bip, à la fin du pétrissage.

Levée 45 minutes dans un banneton improvisé (le couvercle de mon cuit-vapeur en bambou recouvert d'un linge à vaisselle propre saupoudré de farine).

Cuisson au four 425 F sur une pierre à pizza pendant environ 30 minutes.

Et voilà la mie! (j'ai coupé immédiatement au sortir du four, donc la mie est très humide)

7 commentaires:

Flo a dit...

Bien appétissant ce pain ! Tant pis pour ce qu'il y a dedans, moi je le dévorerais bien ;-)

Agnès a dit...

bonsoir louise, c'est génial quand il te reste des fonds de farine dont tu ne sais que faire, ça te fait une belle miche à l'arrivée ;-) bonne soirée

confituremaison a dit...

Quel beau pain! Avec la maladie de mon fils, je m'etais habituee au pain sans sel. J'aime toujours ca maintenant. C'est une question d'habitude en fait. La cuisson au four, c'est quand meme autre chose, n'est-ce pas?

papaye a dit...

superbe ton pain!

mickymath a dit...

il est magnifique ton pain!! biises micky

Louise a dit...

Flo: oui, c'était une belle surprise :) Je crois que c'était en fin de compte de la farine de seigle...

Agnès: en effet, l'important, c'est que ça marche!

Confiture Maison: oui, tu as raison, c'est une question d'habitude de manger du pain moins salé.

Papaye et Mickymath: et il était bon en plus! Un pain unique, que je ne pourrai pas reproduire!

Minouchkah a dit...

J'ai bien rit :-)))) boule mystère qui finalement peut se la jouer boule STAR, elle est belle