2008/08/05

Gnocchis au ricotta, à la frisée et aux figues


J'ai fait cette recette en voulant recréer l'un des 5 plats du menu dégustation que nous avons mangé au restaurant Green Zebra, à Chicago. Le Green Zebra est un resto pas mal génial, faisant usage des produits locaux et de saison et étant principalement végétarien (il y a toujours un plat de poisson ou, très rarement, de volaille). M. Green Zebra, Shawn McClain, a reçu le prix James Beard du meilleur chef du Midwest en 2006. Les prix James Beard sont à la cuisine ce que les Oscars sont aux films, donc ce n'est pas peu dire. C'est grâce à mon amie Lindsay que nous y sommes allés, et je dois dire qu'on ne se serait probablement pas aventurés aussi loin du centre-ville de Chicago n'eût été de son bon mot pour ce restaurant. Merci Lindsay!

Notre menu dégustation se composait des plats suivants:
- Napoléon de tomates vertes rôties et fromage de chèvre, réduction de balsamique
- Potage de carottes à la thaïe
- Tranche de champignon «abalone» braisée et poêlée et roquette
- Gnocchis au ricotta au citron, à la roquette et aux figues
- 'Funnell cakes' et flotteur au soda de framboises (glace à la citronnelle et sorbet aux fraises)

Tout était vraiment délicieux. M. a décrété que c'était très bon, il a beaucoup aimé, mais que c'était plutôt un resto de filles. Il faut dire que M. aime la viande... Pour ma part, j'ai adoré!

Si je n'avais pas eu peur d'avoir l'air d'une blogueuse-touriste infernale, j'aurais pris plein de photos... mais je me suis contrôlée. :-)

Mais les gnocchis était tellement bons qu'on a eu envie de les reproduire, ma foi avec pas mal de succès.

Gnocchis de ricotta, à la frisée et aux figues
Inspiration: Green Zebra

454 g de fromage ricotta
Environ 2 tasses de farine (j'ai utilisé de la farine de blé entier blanche)
Sel au goût
Zeste d'un citron

Beurre ou beurre et huile d'olive
Laitue frisée
Quelques figues
Sel et poivre

Dans un grand saladier, détendre le ricotta et y ajouter le sel et le zeste de citron. Incorporer la farine et remuer délicatement jusqu'à l'obtention d'une pâte épaisse qui ne colle pas (tout juste le temps d'humecter la farine).

Couper la boule de pâte en quarts. Faire des serpents de pâte (comme avec de la pâte à modeler) et découper en petits tronçons d'environ 1 cm. Placer sur une grande plaque à pâtisserie recouverte d'un Silpat ou enfarinée. Répéter jusqu'à ce qu'il ne reste plus de pâte. Les gnocchis peuvent se congeler à cette étape.

Faire bouillir une grande quantité d'eau salée et y jeter la quantité de gnocchis voulue. Faire cuire quelques minutes, jusqu'à ce que les gnocchis flottent à la surface. Égoutter.

Entre-temps, faire fondre du beurre dans une grande poêle antiadhésive. Y mettre les gnocchis et faire revenir quelques minutes, le temps qu'ils brunissent. Comme ils sont à base de fromage, les gnocchis colleront un peu au fond de la poêle... bien mince désagrément. Ajouter la laitue frisée et les figues et réchauffer jusqu'à ce que la frisée soit affaissée. Rectifier l'assaisonnement et déguster immédiatement.

J'en ai fait hier et j'ai apporté les reste au bureau pour ce midi, et ce n'était vraiment pas aussi bon une fois réchauffé. Mangeable, mais pas aussi délicieux que frais fait.

5 commentaires:

Rosa's Yummy Yums a dit...

Un plat savoureux! Miam!

Bises,

Rosa

valerie a dit...

belle recette !

Anonyme a dit...

Merci pour ce petit voyage à Chicago!

Marie

Vos aventuriers du bout du monde a dit...

Je découvre la versatilité des gnocchis depuis quelques semaines; dans les recettes incluses dans les cahiers des supermarchés, sur ton blog, dans les émissions de cuisine. Je les ai utilisé en remplacement des pommes de terre dans une salade niçoise en début de semaine, la famille a bien aimé et le lendemain pour la boîte à lunch c'était encore meilleur.

Flo Bretzel a dit...

Des gnocchis à la ricotta, certainement plus légers que la version traditionnelle à la pomme de terre, très bonne idée!